Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for juillet 2011

Voilà longtemps que je n’ai pas posté sur ce blog…

Je ne vais pas donner l’excuse bidon des exams, des courts métrages à tourner/monter, des soucis administratifs divers, du job à temps partiel, du réseau social à entretenir…

Non, ce qui compte vraiment c’est mon 4e voyage en Corée, en juin dernier. Ci-dessus, la preuve que j’étais bien occupée :  pyramide 소주 (soju, alcool de riz)-맥주 (bière), pour un mélange frétillant et une soirée arrosée comme il faut. Le but est de regarder béatement les deux bouteilles l’une sur l’autre, aquarium improvisé qui se mixe leeeentement.

 

Mon alcool préféré, à moi, (et aussi celui des personnes âgées…) c’est le 막걸리 (magkeolli, alcool de riz de couleur blanche et non transparent comme le soju).

3 bonnes raisons d’aimer le magkeolli :

– pour la sonorité de son nom, qui rebondit et colle

– parce qu’il ressemble à du lait, ce qui donne l’impression de rester sage

– parce que, par lui, vous recevez l’admiration des Coréens qui, en plus de s’étonner de votre connaissance étendue de leur culture, vous demanderont si le magkeolli ne vous donne pas mal à la tête…

Même en métissant vos alcools, vous ne roulerez pas sous la table si, comme moi, vous vous jetez sur les plats obligatoirement commandés avec… qui vont de simples chips à de véritables plats de viandes (vous êtes censés avoir dîné avant, bien sûr).

Le plat qui accompagne généralement le magkeolli, c’est le 파전 (pahjeon) : aliments frits, parfois en solo, parfois sous forme d’omelette. Ça va de la patate douce au piment entier… attention à ce que vous croquez, dégarnissez un peu pour vérifier (ou partez à l’aventure si ça vous amuse).

Le pahjeon a cela de bon qu’il est… bon au goût, et surtout éponge à alcool efficace !

En Corée, vous n’êtes pas obligé de passer pour un rabat-joie si vous voulez éviter de vous saouler : passez au contraire pour un bon vivant, MANGEZ plus, et tout ira bien !

 

Cuisson du pahjeon :

Un petit jeu de beuverie (pour décliner toute responsabilité…) : 
1) Prenez une bouteille de soju, retirez le bouchon en prenant soin à ne pas arracher ou casser le bidule en métal qui dépasse ;
2) Tortillez tout aussi soigneusement ce même bidule en métal, tordez-le à la racine mais pas trop ;
3) Tenez le bouchon et, d’une pichenette précise, frappez le bidule en métal tortillé qui dépasse ; attention, un seul coup par personne !
4) Faites le tour de la table jusqu’à ce que quelqu’un casse le bidule en métal tortillé ; celui-là a le droit de faire boire la personne de son choix (ou ses deux voisins, dans d’autres versions) !

Read Full Post »